mercredi 1 février 2012

A l'ombre des baobabs

Tiens, ça fait longtemps que je ne vous ai pas parlé de mes baobabs. Mes baobabs, parce qu'il y en a de nouveau deux.


Celui-ci c'est Adansonia za, ou « Za 7 » chez nous, car c'est le septième essai. Cette graine a germé le 14 décembre, ce qui n'est peut-être pas malin pour un baobab, mais ça n'a pas l'air de le préoccuper. Il fait 16 cm de haut, et cette semaine je vais le rempoter dans un pot de 25 cm de profondeur, qui devrait lui convenir pour quelques mois.


Et celui-ci c'est Adansonia madagascariensis, dit « Madagascariensis 1 » parce que c'est ma première graine de cette espèce. Lui a germé samedi, juste une semaine après que je l'ai planté, ce qui est assez miraculeux car en général les baobabs mettent longtemps à germer.

Dix mille années, petits arbres !

3 commentaires:

Marico a dit…

Jardiner des baobabs dans ton coin de pays, c'est le summum de l'optimisme, de la foi en la vie. Et, J'ADORE ÇA! De vrais tout petits baobabs? Je n'en reviens pas...

Mongoose a dit…

Merci Marico, c'est gentil. Il faut aussi faire la part de l'insomnie, quand même, car c'est de là que l'idée est venue. J'écoutais un DVD une nuit alors que je ne pouvais pas dormir, et il y avait des baobabs, et je me suis dit "je parie que je pourrais faire pousser un baobab." Le lendemain j'ai cherché sur Google et j'ai trouvé des graines, cinq pour quatre piasses, alors je me suis dit, à ce prix-là, même si ça rate, c'est pas grave... Et voilà, maintenant j'ai des baobabs.

Une femme libre a dit…

Moi aussi, ça m'impressionne. Bien hâte de voir s'ils vont grandir. Tiens-nous au courant.