mercredi 20 juillet 2011

Le Canada, leader mondial en âneries

Après le succès de la « marche des putes » à Toronto, le monde entier s'est mis à suivre notre exemple ! Ouais, la gloire ! Sauf qu'en français ça a fini par être traduit « marche des salopes ». Bon, d'accord, m'en fous moi. Putes, salopes, poufiasses, pétasses, emmerdeuses, tu veux des noms ? Je t'en trouverai.

Autre problème sémantique, d'ailleurs, la notion de « succès », car personne n'a pu documenter une baisse des cas de harcèlement, donc sauf le fait que des femmes se sont réunies pour faire un truc stupide et ont déclaré leur stupidité une réussite, je comprends mal quel succès a été obtenu.

Troisième problème de sémantique, et c'est pour ça que j'en parle une fois de plus, on nous dit maintenant que ces marches visent à revendiquer le droit pour les femmes de « s'habiller comme elles veulent ».

N'importe quoi !!!!!!

S'il s'agissait de ça, les mêmes pétasses auraient manifesté pour le droit des femmes voilées à continuer de se voiler. Parce que ça, justement, c'est un droit qui est lésé, malgré la Charte qui le garanti. Et pourtant, pas une pétasse qui soutienne ces femmes, qui ont bien plus de dignité, d'ailleurs. Alors bon, te promener dans la rue en petite tenue parce que tu es trop bête pour comprendre les conséquences de tes actions, passe encore, ça te nuit plus qu'à moi. Mais de mentir et prétendre que tu te bats pour les droits des femmes, c'est bien le fait de la salope que tu es. Tu n'as rien à faire des droits des femmes ; celui des femmes voilées à s'habiller comme elles veulent ; celui des ouvrières à être traitées comme égales par leurs camarades ; celui des femmes intelligentes à être reconnues pour leurs mérites et non méprisées pour tes conneries.

Salope, je te méprisais déjà pour ta bêtise ; maintenant je te hais pour ton hypocrisie. Marche à l'ombre, pauvre conne, et croise pas mon chemin avec tes marches d'emmerdeuses, ou je vais te lancer des œufs pourris.

6 commentaires:

Picard a dit…

Perplexe je suis... En tout cas, écrire ce post a dû être agréable !

Mongoose a dit…

Ouais, j'essaye de sacrer moins, mais c'est bien agréable. Et j'ai absolument horreur des femmes qui font ou disent n'importe quoi et appelle ça "féminisme". Je m'intègre bien mieux sans leurs conneries, et si les camarades croient que je soutiens ces imbéciles juste parce qu'on a toutes deux chromosomes X, ça ne peut que me nuire. Et dans un sens plus général, j'aime pas les idiots.

Abige Muscas a dit…

Plus dignes, les voilées, qui se baladent avec écrit au néon au dessus d'elles "je suis une inférieure et une incitation à la débauche?" C'est exactement le même message que celui des femmes habillées de façon provocante! De toutes façons, si la dignité était une question de fringues, ça serait un peu facile...

Mongoose a dit…

La dignité ne vient pas de ce que les autres pensent de toi, mais de ce que tu penses de toi-même.

Abige Muscas a dit…

Merci pour l'aphorisme, mais c'est exactement ce que je dis. Du coup, je vois mal comment tu peux estimer que les voilées, en général, seraient plus dignes que les décolletées, en général.

Mongoose a dit…

Then we'll just agree to disagree.